Histoires gourmandes

Histoires gourmandes de la boîte de Pandoro est la section anthropologique-culturelle du blog.

La nourriture, c’est le partage et l’intégration. Autour d’une table, nous pouvons apprendre à connaître un peuple, son histoire et ses traditions. Les articles de Histoires gourmandes de la boîte de Pandoro ont justement ce but: découvrir des recettes et des préparations traditionnelles typiques de certains pays, régions ou festivités. Les plats sont racontés principalement d’un point de vue anthropologico-culturel pour découvrir d’où ils viennent et leur évolution dans le temps. Plonge dans les origines des plats de la culture oenogastronomique.
MOONCAKE, le gâteau de Lune

MOONCAKE, le gâteau de Lune

Nous découvrons le mooncake, ou gâteau de lune, un dessert typique chinois traditionnellement consommé pendant le festival de la mi-automne.

lire plus
LES TORTELLI D’ERBETTA DE PARME

LES TORTELLI D’ERBETTA DE PARME

On vous dévoile histoire et traditions des tortelli d’erbetta, un plat typique italien des villes de Parme, Piacenza et Reggio Emilia.

lire plus
LE PORRIDGE

LE PORRIDGE

Découvrons le porridge, la fameuse soupe de céréales cuite dans l’eau ou le lait, sa recette traditionnelle, son histoire et ses curiosités.

lire plus
LA HARIRA MAROCAINE

LA HARIRA MAROCAINE

La harira est une soupe marocaine avec laquelle on rompt le jeûne pendant le Ramadan. Découvrez son histoire et ses traditions.

lire plus
LA CUZZUPA DE CALABRE

LA CUZZUPA DE CALABRE

La cuzzupa est un dessert de Calabre typique de Pâques. Découvrez comment elle est préparé, son histoire et toutes ses traditions.

lire plus

Les citations d’auteurs des Histoires gourmandes de la boîte de Pandoro

Les modèles et les pratiques alimentaires sont le point
de rencontre entre différentes cultures.
[…]
Les cultures alimentaires (mais les cultures en général)
sont d’autant plus riches et intéressantes que les rencontres et les échanges ont été animés et fréquents.
[…]
La recherche des racines, lorsqu’elle se fait avec une méthode critique et non derrière la suggestion d’impulsions émotionnelles, ne vient jamais définir un point de départ, mais au contraire un entrelacement de fils de plus en plus large et compliqué au fur et à mesure que l’on s’éloigne de soi-même. Dans ce système complexe de contributions et de relations, ce ne sont pas les racines, mais nous sommes le point fixe : l’identité n’existe pas à l’origine, mais à la fin du voyage.

Extrait de Massimo Montanari – Le manger comme culture

Le terme de gastronomie comprend non seulement
les façons de manipuler les aliments, mais aussi l’approvisionnement en matières premières,
la structure des services de table,
mais tous les éléments historiques et culturels,
techniques et matériels qui contribuent dans la pratique de la préparation des aliments, dans ses traditions et ses innovations.
[…]
En 1826, J.A. Brillat-Savarin (1755-1826), dans la Physiologie du goût, donna une célèbre définition qui,
compte tenu également des évolutions les plus récentes, a permis d’actualiser et d’élargir la signification du terme :
« La gastronomie est la connaissance raisonnée de tout ce qui se rapporte à l’homme lorsqu’il se nourrit. »

Extrait de Gastronomia di Carlo Petrini – Enciclopedia Italiana – VII Appendice (2007)

error: Content is protected !!